qu'est-ce qu'un centre de développement chorégraphique ?
les artistes
notre projet
tout au long de l'année
udcentre
réalisations éditions
partenaires équipe

cheminements



ACCÈS DIRECT

Transmission sur le territoire

- mon nom des habitants

- Ladies First

Education artistique et culturelle

- Culture à l'hôpital

- Actions dans le milieu scolaire

- Formation de formateurs

Outils pédagogiques

- Les mallettes


ecoles

ecoles

ecoles

ecoles

ecoles

college

lycees

TOUT AU LONG DE L'ANNÉE


La danse, par sa transversalité, est un moyen d’épanouissement personnel, un lien de cohésion sociale, une réappropriation de soi. Nous nous engageons chaque année dans les écoles, collèges et lycées, le milieu hospitalier et auprès des habitants pour tisser un lien, des liens, qui s’étendent sur le territoire. Nous pensons les actions et projets dans la pérennité et la continuité, pour laisser des traces dans les corps, dans l’espace, dans les comportements.


mon nom des habitants

mon nom des habitants est un projet artistique au long cours (2014-2018) créé par le chorégraphe et plasticien Laurent Pichaud et le CDC Uzès danse. Il se déroule sur 5 ans sur le territoire du Gard et au-delà et implique 2 communes chaque année. Il fait suite à la pièce chorégraphique créée au festival Uzès danse en 2010 : mon nom, une place pour monument aux morts qui questionnait la place qu’occupe la mémoire de la Grande Guerre dans nos villes et dans nos vies.
Dans mon nom des habitants, on interroge la place qu’occupent les monuments aux morts dans la cité, les usages, les mémoires et représentations collectives et individuelles qui s’y rattachent. L’objectif est de se pencher sur le commun, le rapport à l’histoire, la guerre, les rituels et cérémonies, le mémoriel, le symbolique, l’appropriation et l’évolution de la cité par ses habitants. C’est une action dans l’espace public, qui fait se rencontrer et travailler ensemble les différentes générations et classes sociales d’un même territoire.

Découvrez le blog dédié au projet ici.

ladies first

Commencé au printemps 2015, Ladies First rassemble plusieurs jeunes filles de 13 à 19 ans pratiquant la danse de tout style en autodidacte ou en cours et venant de territoires géographiques et sociaux différents.
À l’initiative de Marion Muzac, chorégraphe basée à Toulouse et proche du CDC de Toulouse, ce projet propose aux adolescentes deux stages de danse de 10 jours pour découvrir et rendre hommage à cinq figures féminines emblématiques de la création chorégraphique : Loïe Fuller, Isadora Duncan, Ruth Saint-Denis, Martha Graham et Joséphine Baker.
60 jeunes filles de 3 territoires différents (3 groupes de 20 : 1 groupe Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, 1 groupe Ile-de-France/Picardie, 1 groupe Lille/Roubaix) participent, et sur l’ensemble, une vingtaine sera sélectionnée pour participer à une création finale.
Après une atelier organisé cet été par Uzès danse , trois jeunes filles ont été sélectionnées pour représenter la région Languedoc-Roussillon.

Suivez le tumblr du projet

haut de page


 Culture à l'hôpital
depuis 2003

Cofinancé par le Ministère de la Culture et le Ministère de la Santé, le programme Culture à l’Hôpital permet chaque année aux patients et personnel médical de rencontrer des artistes, des œuvres et d’expérimenter une écriture chorégraphique. Le projet Culture à l’hôpital fait maintenant partie du projet médical d’établissement.

Le projet est orienté autour de deux axes majeurs : les ateliers de pratique artistique, menés par notre artiste associé, et les sorties aux spectacles, organisées par la chargée des relations avec le public du CDC. En plus de ces sorties, les patients assistent à un bon nombre de spectacles pendant le festival Uzès danse et pour compléter le panel de sorties, nous collaborons avec les ATP d’Uzès et le cinéma Le Capitole pour offrir aux patients et au personnel du CH Le Mas Careiron un tarif préférentiel avec ces partenaires, tout au long de l’année.

Depuis 2013, des ateliers de pratique artistique ont également été mis en place avec un groupe de 4 enfants suivis en pédopsychiatrie. Les ateliers sont nés de la volonté de l’équipe de l’hôpital de jour de pédopsychiatrie, après avoir pratiqué les ateliers pour adultes. L’équipe souhaitait « proposer et créer un nouvel espace ouvert à l’art et à la culture, au travers de la danse. Espace de réalisation et de construction de soi, espace d’expression émotionnelle et de partage. »

Ateliers avec les adultes
environ 84h par an
25 à 30 participants
environ 10 sorties par an dans des théâtres partenaires
une présence soutenue aux spectacles du festival

Ateliers avec les enfants
20h sur un trimestre
4 à 5 participants de 8 à 13 ans

haut de page


Actions dans le milieu scolaire

1. les écoles : Uzès, chemins de danse à l'école
Avec le soutien de la DRAC Languedoc-Roussillon et des services départementaux de l’éducation nationale Nîmes III

Depuis la première année du festival (1996), Uzès danse, en collaboration avec les services départementaux de l’éducation nationale, organise des ateliers dans les écoles de l’Uzège, qui donnent lieu à une représentation finale pendant le festival. Il s’agit de proposer aux enseignants et aux enfants d’expérimenter un processus de création, des ateliers jusqu’au spectacle. Les élèves bénéficient d'une douzaine d'heures d'ateliers avec les danseurs-chorégraphes, et profitent de temps d'histoire de la danse avec le conseiller pédagogique départemental et la responsable des relations avec le public d'Uzès danse. Dans la mesure du possible, les enfants assistent au spectacle de la pièce sur laquelle ils ont travaillé toute l'année.

2. les collèges
Les actions en direction des collèges évoluent chaque année, en fonction des demandes des enseignants et des financements possibles par le conseil départemental du Gard .

- Projet de liaison CM2-6e à Bagnols-sur-Cèze (depuis 2011)
Nous avons mis en place un projet de liaison à travers la danse entre une classe de CM2 de l'école Jules Ferry et une classe de 6è du collège Le Bosquet. Les élèves bénéficient de plusieurs temps de découverte de l'histoire de la danse, à l'aide des outils pédagogiques du CDC, d'une quinzaine d'heures d'ateliers avec un danseur professionnel et d'une sortie au spectacle. On remarque que, très vite, le travail en atelier permet aux deux classes de se rapprocher : des liens se créent, peu à peu les différences s’effacent.

- Avec le collège Voltaire de Remoulins
Le projet est né de la volonté de la documentaliste, ainsi que du professeur d’EPS du collège de monter un projet avec Uzès danse, avec pour objectif de favoriser l’ouverture à l’art, de s’approprier son territoire par une pratique artistique, de s’approprier les codes culturels indispensables à l’égalité des chances. L’idée est de les emmener à la découverte d’un processus artistique, de comprendre comment les artistes sont parvenus à créer leur spectacle, et d’éprouver par eux-mêmes les exercices et outils chorégraphiques mis en place par la compagnie. Ces ateliers de danse contemporaine seront également l’occasion de prendre conscience de leurs corps, de travailler en groupe, de prendre en considération l’autre, de travailler le regard sur soi et le regard que l’on porte sur ses camarades et de s’ouvrir différemment au monde. Au programme : histoire de la danse, ateliers, sortie au spectacle

3. les lycées

Depuis 2008, nous développons des projets en lien avec les lycéens d’Uzès, avec pour objectif de sensibiliser les élèves à la danse contemporaine, leur faire découvrir le fonctionnement d’une structure culturelle et développer leur regard critique. Ces projets entraient dans le dispositif Lycéens Tour de la région Languedoc-Roussillon, qui n'existe plus aujourd'hui. Chaque projet est donc soumis à demande de subvention particulière.

- le lycée Gide (Uzès)
Le Périscope et le théâtre de Nîmes nous offrent la possibilité de participer à un mercredi chorégraphique mené par un chorégraphe. Nous souhaitons proposer cette intervention aux élèves de 1e et Tale Littéraire option Arts plastiques, accompagnés par leur professeur d’arts plastiques. Ce dispositif permet aux élèves, le temps d’un mercredi après-midi, de rencontrer un artiste et de pratiquer avec lui la danse contemporaine et d’expérimenter des processus artistiques de création.

- le lycée des métiers d’Art Georges Guynemer (Uzès)
Demande de financement auprès de la région et de la Drac Languedoc-Roussillon.

Résidence d’artiste
La résidence d’artiste mise en place en 2014-2015 a été un grand succès. Après quelques réticences des lycéens au début du projet, ils ont très vite montré beaucoup d’enthousiasme et se sont pris au jeu. Véritable bouffée d’air frais dans leur quotidien, cette résidence d’artiste permet aux élèves de découvrir de nouvelles formes d’art, de s’éveiller aux pratiques artistiques et d’avoir un regard neuf et critique sur leur métier. Ils gagnent également en confiance et en estime de soi. Nous poursuivons le travail engagé l’an dernier, avec anciens et nouveaux élèves.

Club des spectateurs
Nous reconduisons ce projet mis en place en 2014-2015, qui a connu un grand succès, les sorties ont affiché complet. À partir d’une proposition d’Uzès danse, la conseillère principale d’éducation et les délégués de l’internat choisissent 4 spectacles sur la saison entre danse, théâtre et cirque. La CPE organise les déplacements et ce sont les élèves qui gèrent la communication sur les sorties et les inscriptions.

Rencontre avec le milieu professionnel
Dans le cadre du cours d’arts appliqués, nous organisons une rencontre avec Antoine Audiau, graphiste et designer professionnel, qui travaille avec Uzès danse pour la communication. L’idée est de permettre aux élèves de rencontrer un acteur professionnel et d’envisager l’avenir professionnel sous un angle différent. Nous demandons également à Antoine Audiau de faire travailler les élèves sur un projet réel afin qu’ils mettent en action leurs compétences et leur savoir-faire au profit de réalisations concrètes.

haut de page


 formation de formateurs

Samedi chorégraphique
Depuis les premiers ateliers avec les écoles de l’Uzège, le conseiller pédagogique au sein des services départementaux de l’éducation nationale, a développé un programme de samedis chorégraphiques avec les acteurs culturels du Gard. Uniquement en direction des enseignants, l’objectif est de leur faire découvrir la pratique de la danse et des outils pour amener la danse dans les classes. Ces temps d’ateliers s’adressent principalement aux enseignants qui mènent un projet de finalisation d’apprentissages sensibles à la danse. Malgré la non-inscription de cette animation dans le cadre des animations pédagogiques de l’éducation nationale, nous proposons de reconduire l’organisation d’au moins un samedi chorégraphique.

En direction de l’ESPE et de l’IFME (Nîmes)
Nous souhaitons mettre en place, avec des enseignants de l’école supérieure du professorat et de l’éducation et de l’institut de formation aux métiers éducatifs (basés à Nîmes), des parcours pour les étudiants leur permettant de découvrir le spectacle vivant et plus particulièrement la danse et le montage de projets culturels.

haut de page


outils pédagogiques

Au sein de l’Association des centres de développement chorégraphique, nous créons des outils pédagogiques (des « mallettes ») pour mieux faire connaître l’histoire de la danse au public.

- Une histoire de la danse en 10 dates (mallette 1 - créée en 2007)
L’histoire de la danse est reliée à l’histoire du monde grâce à des extraits de dix événements datés qui témoignent d’un siècle de mouvements et de leur interprétation par les danseurs et les chorégraphes.

- Une histoire de la danse contemporaine en 10 titres (mallette 2 - 2011)
Présenter quelques éléments de l’actualité de la danse, ou comment la danse contemporaine a été influencée et quelle forme elle prend aujourd’hui.

Les 2 premières mallettes sont utilisées en classe, par la responsable des relations avec le public, avec l’aide d’un support DVD et d’un livret qui est remis à chaque élève.

- Tour du monde des danses urbaines en dix villes (mallette 3 - 2014)
Cette 3e mallette, autour des danses urbaines, se présente sous un format différent des deux premières, sous la forme d’une conférence dansée. Nous avons passé commande à François Chaignaud et Cecilia Bengolea pour sa réalisation. Des images vidéo, documentaires ou fictives, fournissent une base visuelle présentée, incarnée, commentée ou encore détournée par la danseuse Ana Pi et nous font découvrir un panel des danses urbaines, du break au twerk, en passant par le voguing.

- Danses sans visa (mallette 4 - 2015)
La dernière née, Danses sans visa, est une fresque numérique créée avec l’INA. Elle est disponible sur internet et donc accessible au plus grand nombre. Elle permet la découverte de la danse à travers l’histoire des migrations. Il s’agit d’une lecture de l’évolution des danses selon la circulation des peuples à travers le monde, à partir d’une sélection d’extraits vidéo du fonds d’archives de l’Institut national de l’audiovisuel (INA).
site internet de la fresque

haut de page


SAISON 2015-2016

 

MON NOM DES HABITANTS

Automne 2015

étape spéciale : l'équipe artistique du projet ainsi que les participants depuis le début partent pour une randonnée-dérive artistique et géographique dans l'Uzège et au-delà, guidée par les lieux et les rencontres. Une manière d'investir de l'intérieur ce projet chorégraphique sociétal et de continuer à collecter et enquêter sur les mémoires locales historiques.

printemps 2016
des ateliers artistiques avec une classe de 5è du collège Léo Larguier à La Grand Combe, pour continuer le travail commencé l'an dernier en 6è et suivre tout au long de la scolarité des élèves les traces, les empreintes du projet.

 

LADIES FIRST

Automne 2015

du 17 au 28 octobre , nos 3 gardoises, avec 17 autres jeunes filles de Midi-Pyrénées, participent à un stage avec Marion Muzac.

printemps 2016
si nos 3 jeunes filles sont sélectionnées, elles participeront à des ateliers pendant les vacances d'hiver et monteront sur scène pour la création en mars 2016.

printemps-été 2016
tournée du spectacle, avec les jeunes filles sélectionnées. Représentation prévue au festival Uzès danse 2016

 

CULTURE A L'HÔPITAL

Ateliers adultes
avec David Wampach
de janvier à décembre 2016

Ateliers enfants
avec Nathalie Galoppin
de mars à juin 2016

Sorties aux spectacles
- Romano / Sclavis / Texier au Cratère à Alès - musique
- Ancien malade des hôpitaux de Paris de Daniel Pennac au Théâtre de Nîmes - théâtre
- Cuisine et confessions de la cie Les 7 doigts de la main au Théâtre de Nîmes - cirque
- Chroma de Bruno Geslin au Théâtre de Nîmes - théâtre
- Gala d’Imperial Orphéon au Cratère à Alès - musique

 

UZÈS, CHEMINS DE DANSE A L'ÉCOLE

Participants

classes en cours de sélection, appels à candidatures envoyés aux écoles

Intervenants
Magali Milian et Romuald Luydlin de la compagnie La Zampa, autour de leur pièce B&B (inspirée de La Belle et La Bête)

Ateliers
de janvier à juin 2015

Présentation finale
dans le cadre du festival 2016

Sortie au spectacle
dans le cadre du festival 2016

 

COLLEGES
projets en cours de création


LYCEES
projets en cours de création


FORMATION DE FORMATEURS
projets en cours de création


OUTILS PEDAGOGIQUES

Nous allons poursuivre nos interventions sur l’histoire de la danse :

- auprès des groupes qui participent à nos projets. Il s’agit d’une séance en amont des ateliers, pour parler de danse, découvrir les différents courants, les grands événements, et surtout défaire les a priori, démystifier la danse contemporaine ;

- auprès des élèves de 6e du collège Le Bosquet (Bagnols-sur-Cèze) ;

- auprès d’une classe de 6e « artistique » du collège de Ganges

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER | FACEBOOKfacebook
© 2013 UZÈS DANSE | conception antoine+manuel |